Prison Break - Quels secrets cachent les nouveaux tatouages de Michael Scofield ?

Nouvelle saison, nouveaux tatouages !

Pour son retour à l’écran après huit ans d’absence, Prison Break ne pouvait pas ne pas imaginer de nouveaux dessins pour le corps de son héros Michael Scofield.

Dans la première saison de la série, diffusée en 2005, Michael débarquait en prison pour faire évader son frère Lincoln, en ayant pris soin auparavant de se faire tatouer sur le corps les plans du bâtiment.
Malin !

Et dans la saison 4, il se faisait enlever ses célèbres tatouages (une séquence absolument pas crédible d’ailleurs, vu la grandeur de ses tatouages qui prenaient tout son torse et son dos).

De retour dans la saison 5, enfermé à son tour dans une prison au Yémen, Michael Scofield a de nouveaux tatouages.

"Ceux-là sont différents, je passe moins de temps dans le fauteuil pour le maquillage, a révélé l’acteur Wentworth Miller (qui a repris son rôle de Michael Scofield pour cette saison événementielle).
Les tatouages ne couvrent pas autant de ma peau qu’avant, mais ils sont sur mes mains, ce qui s’avère un peu difficile pour moi une fois qu’ils sont appliqués.
Je ne peux pas me laver correctement les mains pendant près de 14 heures."

Si les nouveaux tatouages de Michael Scofield sont différents, c’est parce qu’ils servent un but différent également.

"Ils ont une fonction et servent un but précis, qui sera révélé au dernier moment", a précisé Wentworth Miller.

Plusieurs années après Prison Break, une autre série a récemment mis à l’honneur les tatouages au centre de son intrigue : Blindspot, diffusée en septembre 2016 sur TF1.

"Cela m’a fait rire et j’ai aussi pensé à l’actrice (Jaimie Alexander, ndlr) quand j’ai vu les premières images de ses tatouages. Les effets spéciaux sont géniaux."

Pour autant, il ne faut pas oublier les inconvénients que peuvent représenter les tatouages dans une série.

"Je pense que ça nous a aidés à créer Prison Break.
Ça nous a fait tenir pendant une saison, mais cela prend un temps fou.
Et la technologie n’a pas changé aujourd’hui, par rapport à ce que c’était quand on a commencé en 2005."

Si les tatouages étaient au cœur des deux premières saisons de Prison Break, Michael Scofield passait quand même pas mal de temps avec des tee-shirts ou chemises à manches longues !

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :