La façon dont cet homme a perdu 45 kilos est Révolutionnaire

Alasdair Wilkins a perdu 45 kilos en un an seulement et ce sans se contenter d'une feuille de salade à chaque repas ni en s'infligeant un semi-marathon par jour. Pas de chirurgie ni d'anneau gastrique non plus. L'homme estime que sa "méthode" est "mortellement simple" et veut la partager avec la terre entière.

la-facon-dont-cet-homme-a-perdu-45-kilos-est-revolutionnaire

Pour changer de vie, Alasdair Wilkins n'a effectué qu'un seul changement dans son quotidien.

Le jeune homme de 129 kilos a décidé, il y a un an, de se prendre en main, mais sans excès. Pas question pour lui de feuilleter des livres de régimes indécents ni de brutaliser davantage son corps. À 26 ans, il s'est enfin installé seul et a estimé que c'était le bon moment pour profiter de son temps libre pour soigner son corps.

Marche

À savoir prendre une nouvelle habitude:

"Je suis allé au fitness et j'ai marché", explique-t-il un an plus tard et délesté de... 45 kilos. "J'ai marché sur le tapis à la salle, effectué des montées, une heure chaque jour. Quand je dis chaque jour, c'est vraiment chaque jour sans exception", décrit-il dans un article que les internautes ont déjà partagé pas moins de 10.000 fois via Vox.

la-facon-dont-cet-homme-a-perdu-45-kilos-est-revolutionnaire1

Intimidé

"Tout comme beaucoup de gens en excès de poids, j'étais intimidé à l'idée de pénétrer dans une salle de sport. Mais il y avait au moins un appareil que je savais utiliser sans l'aide ni les conseils d'un coach sportif, le tapis. C'est avec ça que j'ai commencé parce que c'est ce qu'il y avait de plus facile", explique Alasdair Wilkins.

Des séries pour se distraire en marchant

Il s'est alors entraîné chaque jour en solitaire en regardant des séries sur sa tablette. Aussi vite, le jeune homme commence à fondre. "Courir n'était pas possible car j'avais le souffle trop court. Désormais, j'avance à un rythme de 12 km/h. Pour moi, ce fut le meilleur moyen de m'exercer". Niveau alimentaire, pas d'excès non plus. Il s'est contenté de réduire les portions qu'il se permettait de manger avant.

Du bien-être et encore du bien-être

Au fil des kilos perdus, l'homme se sent de mieux en mieux dans sa peau. Sa confiance en lui revient petit à petit. Une fois franchi le cap des neuf kilos perdus, il commence à croire en lui et cela lui donne un nouveau coup de boost. Tout devient soudain possible. "Il est essentiel de comprendre que vous n'avez pas besoin d'atteindre immédiatement votre but final pour vous sentir déjà mieux", résume Alasdair en s'adressant à ses lecteurs.

"Ce n'est pas une question de volonté"

Il déculpabilise aussi tous ceux à qui l'on reproche de manquer de "volonté". "Ce n'est pas mon incroyable persévérance qui m'a permis d'accomplir tout ça. Preuve en sont les 26 années précédentes", ironise-t-il. "Par contre, j'ai découvert une 'routine' qui m'a plu et à laquelle j'ai facilement pu me tenir".

Inspiration

Alasdair Wilkins est ravi des flots de commentaires positifs et encourageants de ses lecteurs. "C'est fantastique de voir que les gens jugent mon discours sensé et y trouvent même de l'inspiration", se réjouit-il en plus d'afficher un honorable 85 kilos sur la balance. Et autant de raisons d'aimer sa nouvelle vie.

Source : 7sur7.be

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :