À NY, une touriste française offre sa pizza à un SDF. 2 jours après, elle apprend que c'était ...

"Je suis désolée, the pizza is cold"

Cette touriste, française d'après une enquête du New York Post qui raconte l'histoire, sortait d'une pizzeria avec son mari et leur fils de 15 ans, et a donné ce qui restait de leur déjeuner à ce SDF.

"J'ai essayé de lui dire en anglais, mais c'est sorti à moitié en français : 'Je suis désolée, the pizza is cold [la pizza est froide]'", lui a-t-elle dit.

Le sans-abri la remercie chaleureusement, ajoutant un "que Dieu vous bénisse" de circonstance.

a-ny-une-touriste-francaise-offre-sa-pizza-a-un-sdf-2-jours-apres-elle-apprend-que-cetait (2)

Cela aurait pu être un banal acte de générosité si Richard Gere n'était pas au centre de cette histoire !!!

Loin, très loin de son personnage dans Pretty Woman, le séduisant Richard Gere s'est mué en un SDF (sans domicile fixe) pour les besoins de son nouveau film, Time Out of Mind, d'Oren Moverman.
Il y interprète un New-Yorkais qui, confronté à de graves problèmes financiers, se retrouve à la rue.

Ces dernières semaines, l'acteur américain de 64 ans tournait en plein air de nombreuses séquences de ce film, où, preuve à l'appui, il est effectivement méconnaissable, sale, ronchon, et vêtu de guenilles.

a-ny-une-touriste-francaise-offre-sa-pizza-a-un-sdf-2-jours-apres-elle-apprend-que-cetait (1)

a-ny-une-touriste-francaise-offre-sa-pizza-a-un-sdf-2-jours-apres-elle-apprend-que-cetait (3)

C'est probablement parce qu'il n'est plus du tout Richard Gere, dans la peau de ce personnage, que notre touriste française a fait preuve de générosité le 22 avril dernier, alors que le comédien tournait incognito des scènes de son film.

Mais le plus amusant dans ce fait est que Karine, touriste parisienne âgée de 42 ans, n'a absolument pas reconnu la star hollywoodienne.
Deux jours plus tard, lorsqu'elle a raconté son histoire assez incroyable au New York Post, la Française prend conscience.

"C'était magique... Cette histoire est folle. Inimaginable que quelque chose comme ça puisse arriver !", a-t-elle confié au quotidien américain.

Dans son récit, elle s'est souvenue d'un détail qui aurait pu lui indiquer que ce SDF n'était pas un classique clochard zonant dans un quartier fréquenté.

Selon elle, "des gens sont sortis du métro et ont demandé à mon mari d'arrêter de filmer".

Au passage, la quadragénaire parisienne n'a pas manqué d'aller de son petit compliment sur ce Richard Gere qu'elle n'a pas reconnu en SDF ...

"Je trouve qu'il est très beau, même à son âge."

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :